2013 : fc30.pagesperso-orange.fr devient trains-europe.fr

Voitures USI

Années de construction : 1961 à 1974
Nombre d'exemplaires : 803
Longueur : 25,094 m.
Vitesse limite : 140 ou 160 km/h
Radiation : 1992 à 2008
Equipements particuliers : premières voitures grandes lignes à couloir central
Service assuré : Grandes Lignes puis régional

Premières voitures grandes lignes à introduire un aménagement de type « coach » en France, les voitures USI ("Unifiées de Service Intérieur") ont été commandées à partir de 1960. Livrées de 1961 à 1974, elles sont emblématiques des années 60 et 70. Victimes de l’arrivée des voitures Corail, elles ont été progressivement reversées au trafic régional, avant d’être radiées de 1992 à 2008.

Types d'origine

A8smyfi puis A4t4 (194 unités) N°50 87 18-37 001 à 056 & 50 87 18-77 057 à 194

Ces voitures de première classe ont deux petites salles à couloir central de 12 places (disposition 2+1) encadrant quatre compartiments médians de six places chacun. On a donc 48 places en tout par voiture. En version d’origine, aussi bien avec la livrée vert 301 que vert et argent « 160 », parois intérieures à motifs tweed jaune, moquette bleue foncée, fauteuils rouge pâle à motifs bleus, avec têtières blanches et rideaux rosés ; plate formes d’accès garnies de lino gris foncé. A partir de 1985 / 1986, les sièges ont des damiers gris et rouille ; les rideaux sont plissés et ocres comme sur les voitures Corail. Le sol reste en moquette bleu foncé.

B10smyfi puis B10t (609 unités) N°50 87 20-37 275 à 499, 50 87 20-74 725 à 794, 50 87 20-77 795 à 989, 50 87-20-71 001 à 007 & 50 87 20-74 008 à 120

Voitures de seconde classe, entièrement aménagées avec un couloir central, 80 places (disposition 2+2). Au milieu de la voiture, une cloison vitrée sépare les salles fumeurs et non-fumeurs. Il y a deux variantes, selon que les sièges soient dans le même sans vis à vis de l'allée centrale ou non. A l'origine, plafond blanc mat, sièges gris / bleuté, sol et plates-formes d’extrémités en lino gris foncé, rideaux roses, parois intérieures gris clair ou « tweed » jaune. Ultérieurement, les sièges sont devenus couleur havane, puis couleur tabac et fauve ; le plafond gris clair avec une bande jaune chamois sur la longueur du luminaire.

Au total, 803 voitures USI ont été commandées entre 1960 et 1971, soit 194 A4t4 et 609 B10t. Les livraisons ont duré jusqu'en 1974, date d'apparition des premières Corail VTU, qui reprennent la même disposition générale.

Les voitures USI (et UIC) était équipées d’une ligne de train UIC, elles sont donc (en théorie) utilisables dans des rames réversibles Corail par multiplexage. Il semblerait que cette possibilité ne soit utilisée (rarement) que par la région Rhône Alpes, qui en incorporait, comme renforts, dans des rames Corail poussées par des BB 525200 R.

A noter qu'une B10t a reçu à la fin des années 60 une livrée prototype, avec une caisse verte, un bandeau gris aluminium au niveau des baies délimité par deux liserés blancs, préfigurant la livrée 160 apparue avec la tranche USI 68.

Transformations

B10tx (un seul prototype) N°50 87 20-77 834

A la fin des années 70, une B10t USI a été transformée en voiture pilote prototype, avec la transformation d'une extrémité en une sommaire cabine de conduite. La rame, formée exclusivement de voitures USI, était tirée ou poussée par une BB 9531 à 9536 à une vitesse maximale de 160 km/h sur le parcours Paris-Poitiers. Elle n'a été en service que quelques années, servant à la mise au point des rames Corail réversibles, avant d'être radiée pendant les années 80.

Avec l'arrivée des voitures Corail à partir de 1975, les voitures USI de première classe ont marqué leur âge, si bien que la plupart d'entre elles a été progressivement déclassée. Seules vingt A4t4 tranche 1962 sont restées en état d'origine (les dernières, affectées aux TER Midi Pyrénées, étant réformées vers 2004).

B4t4 ex A4t4 : 52 exemplaires (16 USI 62, 20 USI 64, 2 USI 66 & 14 USI 67) N°50 87 28-37 001 à 036 & 50 87 28-77 101 à 134

Dès 1976, les premières A4t4 construites, limitées à 140 km/h, ont été déclassées, avec des compartiments recevant des aménagements type B10 UIC, à huit places. Les salles reçoivent des sièges identiques à ceux des B10t. Cette modification ne s'accompagne pas forcément d'une remise en peinture, certains exemplaires gardant la livrée verte d'origine, avec un bandeau vert clair et des cartouches de classe type Corail de rajoutés.

B4tex A4t4 :61 exemplaires (26 USI 67, 3 USI 69 & 32 USI 70) N°50 87 29-77 101 à 161

Ces anciennes A4t4 devenues des voitures de seconde classe ont déclassées plus tardivement, à partir des années 1983 - 1984. Elles reçoivent de nouveaux sièges plus compacts, ce qui permet d'accroitre la capacité des salles d'extrémité. Ce type d'aménagements sera repris à la même époque sur les voitures UIC, PBA, Mistral 69 et Grand Confort déclassées.

A2t2B2t3 ex A4t4 : 60 exemplaires (17 USI 66, 37 USI 69 & 6 USI 70) N°50 87 39-77 001 à 043 & 39-70 001 à 017

Issues du déclassement des A4t4 aptes à 160 km/h restantes à partir de 1986, ces voitures mixtes ont d'abord une salle de 12 places puis deux compartiments de six places de première classe : cette moitié de la voiture est aménagée comme les A4t4. Viennent ensuite deux compartiments de huit places et une salle à 20 places de seconde classe, en disposition 2+2 : sur cette moitié de voiture, les aménagements sont repris des B4t

.

Les voitures USI rénovées TER

Alors que les voitures USI et UIC, jugées obsolètes, sont en cours de retrait à la fin des années 90, plusieurs régions ont fait moderniser des voitures de ces types. Dès 1998, 35 voitures B10t de la tranche 69 ont été rénovées pour le TER Centre. Elles ont toutes reçues la nouvelle livrée TER, et leur intérieur a été complètement refait, avec création de voitures de première classe.

Avec les livraisons de Z 21500 et de ZGC,  on a pendant longtemps cru que ce serait la seule rénovation effectuée sur les voitures USI, mais, à la surprise générale, de 2003 à 2005, par manque de matériel affecté aux TER, d’autres voitures USI ont été rénovées par les régions PACA, Languedoc Roussillon et Rhône- Alpes.

La région Rhône- Alpes a traité trente six USI (la pose de la climatisation était envisagée), à la place de voitures Grand Confort initialement prévues mais se révélant dans un état déplorable, la région PACA a modernisé 20 USI ainsi que trois B7D UIC, alors que la Languedoc Roussillon a rénové six voitures.

En PACA et Languedoc Roussillon, les sièges de première classe sont bleu foncé et ceux de seconde turquoise, tandis qu'en Rhône Alpes la première classe est rouge et la seconde bleue.

Le petit parc Languedoc- Roussillon, rapidement mis à classe unique, a été muté en 2006 à la gérance de Chambéry pour les TER Rhône Alpes, avec réapparition de la première classe dans les voitures mixtes. Il a été envisagé de faire de même pour les voitures de la région Centre, mais finalement toutes ces voitures ont été radiées début 2008, victimes des AGC et des voitures Corail libérées par le TGV Est.

Les rumeurs de revente d'au moins une partie des USI Centre au Gabon ne se sont finalement pas concrétisées, et ces voitures garées à Saintes ont finalement été envoyées au Mans pour démolition en 2012.

A10t (7 unités Centre) N°50 87 19-74 001 à 007

Voitures de première classe, provenant de la transformation de B10t 69. Les aménagements sont nouveaux, avec des sièges ex TGV Sud Est, en disposition 2+1,  d'où 54 places assises.

B10t (28 Centre, 4 Languedoc Roussillon, 12 PACA, 23 Rhône Alpes) N°50 87 20-70 001 à 028

Voitures de seconde classe, 80 places (disposition 2+2). La disposition d'origine est généralement conservée, mais la décoration est nouvelle : rideaux, peintures, housses des sièges... Certaines voitures (utilisées en Rhône Alpes) semblent avoir tous leurs sièges en vis à vis. Les 28 unités transformées en 1998-1999 pour la région Centre ont des sièges repris des TGV Sud Est.

A2t2B2t3 (2 unités Languedoc Roussillon, 3 PACA, 9 Rhône Alpes)

Voitures conservant leurs aménagements mixtes, mais là encore changement de décoration. Suite à la suppression de la première classe dans les TER Languedoc Roussillon, les deux A2t2B2t3 ont été déclassées avec un nouveau marquage de classe (on met un "2" vert à la place du "1" rouge), mais la numérotation et les aménagements n'ont pas été modifiés. Ces voitures ont ensuite été mutées à la gérance de Chambéry (TER Rhône Alpes), tandis que celles PACA sont restées à la gérance de Marseille jusqu'à leur radiation.

B4t (5 PACA)

Pour ces voitures de seconde classe, la disposition provenant du déclassement des années 1984-1985 est conservée, mais là encore la décoration est nouvelle.

B4t4 ex A2t2B2t3 (4 Rhône Alpes)

Lors de leur rénovation, quelques voitures USI mixtes A2t2B2t3 ont été déclassées tout en gardant leur ancienne disposition des aménagements. Il n'y a donc que 60 places en tout, deux compartiments et une salle conservant leur disposition à 3 places de front alors que la voiture est entièrement affectée à la seconde classe. Les voitures de la région Languedoc Roussillon ont elles aussi été déclassées mais après leur transformation, d'où le maintien au type A2t2B2t3.

Les voitures spéciales

S (service) : 2 exemplaires

Deux voitures USI ont été reversées au parc de service assez rapidement : une ancienne B10t 63, et une A4t4 66.

S (spécial) : un exemplaire ex USI 68

Cette B10t USI 68 utilisée en Bretagne a été totalement réaménagée au milieu des années 80 pour servir de voiture exposition régionale, avec livrée noire et blanche aux couleurs du drapeau breton.

Voitures exposition (5 unités ?)

En 2001, cinq voitures USI ont été sommairement transformées afin d'assurer un train exposition dans le Nord Pas de Calais afin de pallier l'indisponibilité des voitures Mistral 69 habituellement utilisées pour ce genre de trains. Vu le succès de la manifestation, il a été décidé de la reconduire au moins l'année suivante, avec cette fois ci une adaptation plus poussée des voitures : les caisses sont repeintes en gris métallisé avec des bas de caisses et un toit gris foncé.

Revente à l'étranger

En 1995, 14 B4t4 USI remises au type A4t4 et 36 B10t USI ont été revendues à la SNCB avec des voitures UIC pour assurer des trains régionaux ; elles ont été identifiées "série K4" et ont été louées entre 1999 et 2001 aux Pays Bas (NS).

Il y a eu également des voitures USI vendues au Sénégal et au Mali.

Les bogies

Il existe aussi trois types de bogies : les 120 premières voitures (tranches 60 et 61, toutes des B10t limitées à 140 Km/h) ont des Y16IS, dérivés des bogies Pennsylvania des DEV et OCEM. Les 160 autres unités des tranches 62 à 65 ont des bogies Y24C limités à 140 Km/h, alors que les 523 dernières voitures (programmes 66 à 71) sont pourvues de Y28D, comme certaines UIC, qui permettent de circuler à 150 puis 160 Km/h.

Les chaudrons

Il existe trois types de chaudrons de voitures USI. Tous ont des portes Mielich en retrait (comme sur la plupart des Corail) et ont des faces planes, avec un toit assez plat et des extrémités carrées, sans arrondis comme sur les séries précédentes (DEV et UIC) ; elles ne sont pas carénées. Toutes ces voitures ont une longueur de 25 094 mm, comme les voitures DEV longues. Les B10t ont un poids de 35 t à vide, de 41 t en charge tandis que les A4t4 ont une masse de 37 t vide et de 44 t en charge. Les portes d'intercirculation étaient à l’origine à vantail unique et hublot rond central mais certaines voitures ont pu recevoir des portes à deux vantaux à fenêtres allongées verticalement comme sur les voitures UIC et Corail.

Les tranches et numéros

Les commandes ont été passées de 1960 à 1971, avec livraison de 1962 à 1974. Le constructeur est ANF (Ateliers du Nord de la France, aujourd'hui Bombardier) d'où l'appellation de "voitures ANF".

Tranche USI 60 (50 exemplaires)

Tranche USI 61 (70 exemplaires)

Tranche USI 62 (50 exemplaires)

La caisse est d’un nouveau type, avec des baies inégalement espacées et des bourrelets UIC, et sera reprise sur toutes les tranches postérieures. Bogies Y 24, toujours limités à 140 km/h (alors que les UIC peuvent rouler à 160).

Tranche USI 63 (50 exemplaires)

Tranche USI 64 (30 exemplaires)

Tranche USI 65 (30 exemplaires)

Tranche USI 66 (65 exemplaires)

Les bogies sont désormais du type Y 28, permettant de rouler à 160 km/h.

Tranche USI 67 (65 exemplaires)

Tranche USI 68 (65 exemplaires)

A partir de cette tranche, les voitures sont livrées peintes en vert et gris aluminium (livrée "160") et non plus en vert uni.

Tranche USI 69 (105 exemplaires)

Tranche USI 70 (103 exemplaires)

Tranche USI 71 (120 exemplaires)

Ces voitures sont identiques à celles des tranches précédentes, mais il était prévu lors de leur commande de les livrer avec des aménagements intérieurs proches des remorques des rames RTG.

Reportage sur les voitures USI sur Espace Train