2013 : fc30.pagesperso-orange.fr devient trains-europe.fr

Les fourgons

A une époque pas si lointaine, le volume de bagages emmenés par les voyageurs était tel qu'il fallait prévoir des véhicules consacrés à cette tâche : ce sont les fourgons, à mi chemin entre un wagon de marchandises et une voiture traditionnelle. En outre, ces véhicules assuraient le transport de colis voire du courrier (services de messageries), comportaient même parfois des niches pour que les voyageurs puissent emmener leurs chiens.

A noter que jusqu'aux années 30, la présence de fourgons à chaque extrémité de la rame était obligatoire afin d'assurer une protection en cas de collision avec un autre convoi (les voitures avaient des caisses en bois, très peu résistantes).

Fourgons "anciens réseaux"

Fourgons Dd2 Nord (180 exemplaires)

Fourgons à deux essieux, réformés en 1981. Une partie d'entre eux était utilisée sur les trains ferry reliant Paris à Londres.

Fourgons Dd4 Nord (30 unités)

Ces fourgons à bogies ont été construits en 1927 et radiés en 1984.

Fourgons OCEM à deux essieux

Ces fourgons datant de 1930 à 1938 avaient seulement deux essieux, d'où une vitesse limitée à 140 km/h et une carrière qui se termina dès 1977.

Fourgons OCEM à trois essieux

Construits pour le réseau de l'Alsace Lorraine, ces fourgons équipés de trois essieux dataient de 1929. Ils ont été radiés en 1973.

Fourgons OCEM à bogies

Construites pour la compagnie du Midi en 1928, les derniers d'entre eux ont été réformés en 1984.

Fourgons Dd2 U52 (50 unités)

Bien que commandés par la SNCF, ces fourgons à deux essieux sont en fait identiques aux fourgons OCEM. Construits à cinquante exemplaires en 1954, ils ont été radiés dès 1978, victimes de leur conception antédiluvienne.

Fourgons métallisés

Fourgons métallisés Dd4 Ouest (34 exemplaires)

Provenant du réseau de l'Etat, ces fourgons à bogies ont été réformés en 1985.

Fourgons métallisés Dd Ouest (133 exemplaires)

Eux aussi d'origine Etat, ces fourgons n'ayant que deux essieux ont été éliminés dès 1971.

Fourgons métallisés Est Dd2 et Dd2s (181 exemplaires)

Equipés de bogies, ces fourgons d'origine PO et Est ont été métallisés à partir de 1951. Les derniers exemplaires ont été radiés en 1987.

Fourgons métallisés Sud Ouest (201 exemplaires)

Ces fourgons étaient d'origine Midi et avaient reçu une nouvelle caisse métallique sur leur châssis d'origine, à deux essieux.

Fourgons métallisés Dd2 Sud Est (170 exemplaires)

Fourgons à trois essieux transformés, d'origine PLM. Réforme en 1978.

Fourgons métallisés Dd Sud Est (82 exemplaires)

Construits sur des châssis à bogies ex PLM, ces fourgons ont disparu en 1983.

Fourgons DEV

Conçus par la Division d'Etude des Voitures (DEV) de la SNCF au début des années 60, ces fourgons permettent de rajeunir le parc alors que le trafic est encore très important. Un seul type existe :

Dd4s (180 exemplaires)

Le fourgon est divisé en quatre compartiments, longés par un couloir permettant le passage des voyageurs.

Les fourgons DEV Dd4s ont été commandés en plusieurs tranches : 40 en 1962 et 40 en 1963, construits entre 1964 et 1966 ; 50 en 1970 et 50 autres en 1972, fabriqués entre 1971 et 1973. Les radiations sont arrivées dès 1988, les derniers exemplaires étant retirés des effectifs en 1997. Quelques exemplaires sont encore rarement utilisés lors d'essais de nouvelles locomotives, servant juste de poids mort.

A l'abandon en gare de Lourdes, un fourgon Dd4s tranche 1970 réformé.

Fourgons MC 76 "Corail"

Apparus en même temps que les premières voitures Corail, les fourgons MC 76 (d'après l'année de leur commande) ont une apparence proche, même si ils ne partagent pas les mêmes caractéristiques techniques. En effet, ils sont équipés de bogies Y24 les limitant à 160 km/h, et leur caisse mesure seulement 20 mètres. Au total 240 exemplaires répartis en deux types ont été construits entre 1977 et 1980 :

Dd2s (80 exemplaires)

Ces fourgons sont divisés en deux compartiments pouvant être scellés par les douanes, ainsi qu'un compartiment de service. Pour ces premiers fourgons construits, afin de permettre l'incorporation du fourgon dans la rame, un couloir permet le passage des voyageurs.

Dd2 (160 exemplaires)

Contrairement aux premiers fourgons livrés, il n'y a plus de couloir permettant le passage des voyageurs : la capacité est donc accrue, mais le fourgon doit se situer à l'extrémité de la rame ; pour le reste, rien ne change.

Les premiers exemplaires livrés avaient une livrée "vert 160" identique à celle apposée sur certaines voitures DEV, UIC et USI : vert sombre avec un large bandeau gris aluminium et des marquages jaunes. Pour les éléments suivants, vu qu'ils allaient la plupart du temps être incorporés dans des rames de voitures Corail, la livrée assortie a été choisie : caisse blanche avec bas de caisse, toiture et une large bande au niveau des baies en gris foncé. La porte située à une extrémité est peinte en orange, mais il n'y a pas de bandeau de couleur au dessus des baies.

Lors des passages en révision, tous ont adopté cette décoration "Corail", avec bien sûr une évolution au niveau des logos.

Dx : deux exemplaires ex Dd2

Au début des années 80, deux fourgons sans couloir latéral ont été adaptés pour le transport de chevaux de course.

Avec l'essor du trafic TGV et surtout la chute du transport de colis et bagages, les fourgons MC 76 sont vite devenus sans emploi, si bien que de nombreuses radiations ont eu à partir de 1989, concernant en priorité les Dd2, dépourvus d'intercirculation mais plus récents. Une quarantaine d'éléments ont alors été revendus en Suisse aux chemins de fer fédéraux (CFF) et à la compagnie du BLS. Les derniers exemplaires utilisés en service régulier ont été réformés en 1997.

Seuls neuf exemplaires furent finalement conservés par la SNCF, affectés depuis le début des années 90 aux trains de pèlerinages à destination de Lourdes, permettant le transport du matériel médical et des bagages (sept restaient à l'inventaire mi 2010). Quelques autres sont utilisés sur les trains expositions comme local technique (rangements, groupe électrogène), ou sont utilisés lors d'essais de nouveaux matériels. Néanmoins, la majorité des autres unités a déjà été démolie après une carrière d'à peine une dizaine d'années.

On peut ajouter à cette catégorie les fourgons Dux ex B6Du VU, transformés en 2012 pour les trains TER Interloire.