2013 : fc30.pagesperso-orange.fr devient trains-europe.fr

Voitures DEV AO courtes

Années de construction : 1948 à 1957
Nombre d'exemplaires : 1085
Longueur : environ 23,5 m (selon type)
Vitesse limite : 140 km/h
Radiation : 1973 à 1992
Equipements particuliers :  
Service assuré : Grandes lignes puis régional

Première série de voitures construite par la SNCF, les DEV AO (pour "Acier Ordinaire") arrivent peu à peu sur l'ensemble du réseau à la fin des années 40, modernisant les relations grandes lignes.

Les tranches 46 et 48, de 23.5 m, sont équipées de baies en une seule partie rentrant dans la caisse et de carénages. Elles apparaissent à partir de 1948, en trois types. Les tranches 50 à 54, mesurant toujours 23.5 m, sont équipées de baies semi ouvrantes et de carénages moins importants : ces derniers sont gênant lors de l’entretien.  Les DEV courtes seront victimes de l’arrivée massive des voitures Corail. Les voitures de la tranche 46 ont été utilisées à la fin de leur carrière sur les trains régionaux en Languedoc- Roussillon et en PACA, et ont été radiées en 1988 ; celles de la tranche 1948 ont disparu dès 1987, tandis que les voitures couchettes pouvant circuler sur le réseau ibérique ont survécu jusqu’en 1992.

Types d'après 1956

A8 : 214 unités (64 DEV 50 & 150 DEV 53)

Voitures de première classe avec huit compartiments de six places = 48 places ; les voitures de la tranche DEV 50 ont des bogies Y16, celles de 1953 des bogies Y20. Certaines ont été déclassées, mais gardent parfois six places par compartiments. A noter que les 64 voitures de la tranche DEV 50 ont été mises en service en tant qu'A3B5 (27 unités) et B8 (37 unités), bien qu'ayant des aménagements identiques.

AB6 DEV 46 (75 unités) N°50 87 38-37 563 à 634

Voitures mixtes, avec deux compartiments de six places de première classe, un demi compartiment de trois places de première (disposition rarissime) et six compartiments de huit places de seconde classe = 63 (15 + 48) places. Ces voitures, figurant parmi les premières apparues, ont commencé à être retirées dès 1973 (mais certaines roulèrent jusqu'en 1988) ; bogies Y16.

A3B5 DEV 50 (3 unités ex CFL) N° 50 87 38-30 651 à 653

Autre type mixte, avec maintenant trois compartiments de six places de première classe et 5 compartiments de 8 places de seconde classe = 48 (18 + 40) places, bogies Y16. Ces trois voitures ont été commandées par les Chemins de Fer Luxembourgeois (CFL), qui les ont exploitées avant de les revendre à la SNCF en 1973.

B10 ex C10 : 645 exemplaires (200 DEV 46, 99 DEV 48, 100 DEV 50, 81 DEV 52, 120 DEV 54, 45 DEV 55 & 6 voitures ex CFL)

Voitures à 10 compartiments de seconde classe (troisième classe avant 1956) = 80 places. Bogies Y16, parfois remplacés par des bogies Y 20 sur les DEV 54 & 55. 99

645 ont été construites pour la SNCF, sept pour les CFL (qui en ont vendu six à la SNCF en 1973, la septième ayant été transformée en voiture buffet et restant au Luxembourg).

B9c9 : 140 exemplaires (75 DEV 46, 25 DEV 52 & 40 DEV 54)N°51 87 59-30 ??? & 101 à 165

Destinées à moderniser le parc des trains de nuit, elles comportent neuf compartiments de 8 places ou six couchettes de seconde classe = 72 places assises ou 54 places couchées. Bogies Y16 d’origine, puis parfois par la suite Y20.

B10c10 ex C10c10 DEV 48 (un seul exemplaire)

Ce prototype de voiture couchettes de troisième classe  comportait 10 compartiments (capacité inconnue : 6 ou 8 couchettes ?) ; il a rapidement été transformé en B10 à places assises.

Transformations

A ex AB6 DEV 46

En 1956, lors de la suppression de la troisième classe, quelques AB6 ont été transformées en voitures de première classe.

B8 ex A8 : 150 exemplaires (30 DEV 50, 120 DEV 53)

Ce sont des anciennes A8  déclassées de 1976 à 1978 : les compartiments conservent leurs six places d'origine, mais subissent une modernisation à partir de 1983 avec utilisation d'une partie de ces voitures sur les trains de pèlerinage. Trois voitures de la tranche 1950 ont été transformées en véhicules de service pour le graissage de la caténaire.

A7x ex A8 DEV 53 (12 exemplaires)

Destinées aux trains de pèlerinage, ces voitures ont un de leurs compartiments aménagés en local de sonorisation.

B10 ex B10c10 (un seul exemplaire).

Ce prototype de voiture couchettes de troisième classe a rapidement été transformé en B10 ayant 80 places assises.

B8c8x ex B9c9 DEV 46 (18 unités)

18 voitures couchettes ont été transformées de 1969 à 1973 pour pouvoir circuler en Espagne : elles ont des bogies Y16 interchangeables (à la frontière, la caisse est soulevée et les bogies sont échangés). Il y a 8 compartiments de 8 places ou six couchettes de seconde classe = 64 places assises ou 42 places couchées, et local de service pour le chef de train ou les bagages (remplaçant un compartiment).

Br (un seul exemplaire, appartenant aux CFL)

Ancienne B10 appartenant aux CFL, cette voiture a vu certains de ses compartiments transformés en buffet. Contrairement aux autres voitures DEV des CFL, revendues à la SNCF, cette voiture a été conservée puis transformée pour un train de secours.

La voiture présidentielle PR2

Construite en 1954, cette voiture destinée aux déplacements du Président de la République est basée sur le type DEV AO court, mais avec une disposition des portes et fenêtres différentes. Elle comporte un salon, plusieurs chambres, un bureau... Rarement utilisée, elle est maintenant exposée au musée de Mulhouse. Voir le site : http://www.trains-speciaux.fr/texte/presidentiel.htm