2013 : fc30.pagesperso-orange.fr devient trains-europe.fr

Rames TGV Sud Est bicourant

La série en chiffres :
Alimentation : 1500 V continu et 25000 V 50 Hz

Configuration : motrice + 8 remorques + motrice

Puissance : 6400 kW sous 25000 V 50 Hz
3100 kW sous 1500 V continu

Poids : 385 t.

Longueur : 200 m.

Chaîne de traction : (transformateur et redresseurs), hacheurs à thyristors, moteurs à courant continu

Vitesse maximale : 260 puis 270 km/h ; pour la plupart 300 km/h depuis la rénovation

Equipements spéciaux : TVM 300 ou 430, fourgon, bar

Places de première classe : voir tableaux

Places de seconde classe : voir tableaux

Date de construction : 1978 et 1980 à 1986

Date de retrait : à partir de 2011

Nombre d'exemplaires : 101 construits (rame 88 transformée en TGV tricourant et rame 38 en TGV Postal)

Numéros : rames 1 à 98 et 100 à 102
motrices 23001 à 23204

Alors que les essais du TGV 001 étaient prometteur et que la construction de la nouvelle ligne Paris - Lyon est décidée, le choc pétrolier impose un recours à la traction électrique. Après avoir envisagé l'utilisation de rames Corail encadrées par deux BB 22200, la SNCF commande à Alsthom deux rames électriques, avec une option pour 75 autres.

Les deux rames de présérie sont livrées en 1978 et entament immédiatement une campagne d'essais fructueuse sur le réseau classique. La chaîne de traction, proche de celle des BB 22200, est identique, utilisant des hacheurs à thyristors et des moteurs à courant continu. Outre les deux motrices, les bogies d'extrémité de la rame (voitures 1 et 8, côté motrice) sont motorisés afin d'avoir une meilleure adhérence.

Les livraisons des rames de série peuvent alors débuter dès 1980, avec une utilisation temporaire sur ligne classique. Il y a quelques différences de détail vis à vis des rames 01 et 02 : troisième phare, marquages différents...

Peu avant la mise en service commerciale, la rame 16 a établi un record de vitesse à 380 km/h en 1981. Le succès de ces nouvelles relations fut immédiat, même si la ligne Paris - Lyon ne fut achevée qu'en 1983 ; des relations entre la quasi totalité des grandes gares du Sud Est et d'autres grandes villes de France (Lille, Rouen) ont été ouvertes dès la fin des années 80, préfigurant les relations "inter secteurs".

Neuf rames, prenant la relève des Trans Europe Express comme le Mistral ou le Rhodanien, ne sont équipées qu'en première classe (275 places).

En 1985, la rame 88 est transformée pour tester une motorisation synchrone destinée au TGV Atlantique, puis a été transformée en rame tricourant N°118 en 1989. A cette époque, toutes les rames subissent une première modernisation, avec pose d'une suspension pneumatique conçue avec l'aide de Citroën, de rideaux et de housses en tissu au lieu du skaï en seconde classe. La livrée extérieure est légèrement modifiée, avec de nouveaux logos.

La rame 33 (à l'origine entièrement de première classe) est en 1992 réaménagée à titre expérimental entièrement en seconde classe avec 328 sièges inclinables, afin d'assurer de nuit une relation Lille - Nice. Dès 1993, elle a été remise au type d'origine.

En 1993, la rame 38 a été vendue à La Poste pour devenir la troisième rame postale. Au même moment, des essais pour porter à 300 km/h la vitesse des rames ont menés, la rame test recevant d'ailleurs une livrée grise et bleue type "Atlantique". La plupart des rames a reçu en 1994 le système de signalisation embarquée TVM 430, utilisé sur les lignes les plus récentes à partir des LGV Nord et Rhône Alpes.

Les dernières rames orange ont disparu en juin 2001, juste avant l'ouverture de la ligne TGV Méditerranée ; la rame 101, devenue le prototype pendulaire P01 en 1997 - 1998, a été la dernière à avoir été rénovée.

Remorque Etat d'origine Rames 1ere classe Modernisation fin années 80 Rame 33 "nuit"
123000 (R1) 35 places, 1ere classe non fumeurs 34 places, 1ere classe non fumeurs 34 places, 1ere classe non fumeurs 40 sièges inclinables 2eme classe ?
223000 (R2) 38 places, 1ere classe non fumeurs 35 places, 1ere classe non fumeurs 35 places, 1ere classe non fumeurs 48 sièges inclinables 2eme classe ?
323000 (R3) 38 places, 1ere classe fumeurs 38 places, 1ere classe fumeurs 38 places, 1ere classe fumeurs 48 sièges inclinables 2eme classe ?
423000 (R4) bar et 35 places 2eme (non fumeurs) bar bar et 20 places 2eme (non fumeurs) voiture bar
523000 (R5) 60 places, 2eme classe fumeurs 38 places, 1ere classe fumeurs 60 places, 2eme classe fumeurs 48 sièges inclinables 2eme classe ?
623000 (R6) 60 places, 2eme classe non fumeurs 35 places, 1ere classe non fumeurs 60 places, 2eme classe non fumeurs 48 sièges inclinables 2eme classe ?
723000 (R7) 60 places, 2eme classe non fumeurs 35 places, 1ere classe non fumeurs 60 places, 2eme classe non fumeurs 48 sièges inclinables 2eme classe ?
823000 (R8) 60 places, 2eme classe non fumeurs 34 places, 1ere classe non fumeurs 60 places, 2eme classe non fumeurs 48 sièges inclinables 2eme classe ?

Rames rénovation 1

Débutant en 1996, cette opération vise à aligner le parc Sud Est au niveau des rames plus récentes, avec des aménagements intérieurs totalement refaits. La décoration est alignée sur celle du parc le plus récent (teintes gris foncé et rouge en première classe, gris clair et vert en seconde), il y a toujours trois remorques de première classe et quatre de seconde classe, ainsi qu'une remorque comprenant à la fois un bar et des places de seconde classe. La plupart des rames, utilisées sur les relations de moindre importance, sont à cette occasion autorisées à 300 km/h, et avaient reçu la TVM 430 quelques années auparavant.

Sept rames, destinées à la desserte de la Bourgogne et de la Franche Comté, restent limitées à 270 et conservent la TVM 300 (c'est également le cas pour les rames tritension). Anciennes rames exclusivement première classe, leur voiture bar conserve son comptoir d'origine en cuivre et comporte 20 places de seconde classe contre 16 pour les autres rames Rénovation 1. Quelques de ces rames ont reçu à partir de 2011 la nouvelle livrée, la TVM 430 et leur vitesse limite portée à 300 km/h en attendant une prochaine rénovation.

Rames rénovation 2

Toutes transformées pour rouler à 300 km/h et équipées de la TVM 430, ces 42 rames ont des aménagements plus cossus, mais il n'y a plus que deux remorques de première classe. La troisième remorque a été déclassée, tandis que l'espace bar est plus grand et les sièges de seconde classe sont plus espacés. Cette modernisation, entre 1998 et 2001, s'est terminée au moment de l'ouverture de la ligne TGV Méditerranée.

A partir de 2004, ces rames ont été mutées au technicentre du Landy, pour être utilisées sur les liaisons inter secteurs et sur la LGV Nord, dont le profil plat permet d'avoir les mêmes performances que les rames Réseau et de limiter l'usure et les effets du vieillissement. Dans cette optique, le pantographe 1500 V a été remplacé par un modèle plus récent permettant de rouler à 220 km/h sur Bordeaux - Tours.

Remorque Rénovation 1 "standard" Rénovation 1 "Franche Comté" Rénovation 2
123000 (R1) 35 places, 1ere classe non fumeurs 35 places, 1ere classe non fumeurs 32 places, 1ere classe non fumeurs
223000 (R2) 38 places, 1ere classe non fumeurs 38 places, 1ere classe non fumeurs 38 places, 1ere classe non fumeurs
323000 (R3) 38 places, 1ere classe fumeurs 38 places, 1ere classe fumeurs 52 places, 2eme classe fumeurs
423000 (R4) bar et 16 places 2eme (non fumeurs) bar et 20 places 2eme (non fumeurs) bar et 16 places 2eme (non fumeurs)
523000 (R5) 56 places, 2eme classe fumeurs 56 places, 2eme classe fumeurs 52 places, 2eme classe fumeurs
623000 (R6) 56 places, 2eme classe non fumeurs 56 places, 2eme classe non fumeurs 52 places, 2eme classe non fumeurs
723000 (R7) 56 places, 2eme classe non fumeurs 56 places, 2eme classe non fumeurs 52 places, 2eme classe non fumeurs
823000 (R8) 56 places, 2eme classe non fumeurs 56 places, 2eme classe non fumeurs 52 places, 2eme classe non fumeurs

Une troisième rénovation pour une partie du parc

A partir de 2010, 60 rames aptes à 300 km/h devaient subir une nouvelle mise à jour en vue de la desserte de la ligne Rhin - Rhône ; la décoration s'inspirerait de celle dessinée par le couturier Lacroix sur les rames Atlantique, Réseau et POS.

En préalable, certaines rames ont subi de grands travaux de chaudronnerie et de remise à niveau des parties électriques (avec le cas échéant mise à V 300 km/h et TVM 430), mais ont été repeintes en livrée Atlantique et gardent pour l'instant leurs aménagements Rénovation 1 ou 2. Après une telle intervention, la carrière des rames est prolongée d'une douzaine d'années.

Finalement, ce programme a pris du retard, la première rame rénovée apparaissant fin 2011. Le pas des sièges en seconde classe est augmenté (comme ce fut le cas pour la rénovation 2), mais le bar est plus petit. Les rames ex Rénovation 1 gardent leurs trois remorques de première classe.

Grande nouveauté, une nouvelle livrée fait son apparition, le bleu actuel étant remplacé par du gris foncé (presque noir) surmonté d'un liseré "carmillon" (dégradé rouge-rosé), les portes étant entièrement de cette couleur. Les motrices, elles, ont leurs persiennes noires et un motif blanc sur les flancs des cabines, la face frontale du "nez" étant noire avec deux bandes latérales rouge-rosé. En parallèle, certaines rames pas encore rénovées reçoivent par avance cette nouvelle livrée "carmillon" à l'occasion de leurs travaux de chaudronnerie.

Remorque ex Rénovation 1 ex Rénovation 2
123000 (R1) 1ere classe 1ere classe
223000 (R2) 1ere classe 1ere classe
323000 (R3) 1ere classe 2eme classe
423000 (R4) bar et 2eme classe bar et 2eme classe
523000 (R5)  2eme classe  2eme classe
623000 (R6)  2eme classe  2eme classe
723000 (R7) 2eme classe  2eme classe
823000 (R8)  2eme classe  2eme classe

Seules sept rames, toutes ex rénovation 1, ont finalement été traitées, le programme de rénovation étant suspendu mi 2012 suite à des difficultés du fournisseur de sièges et à une dérive trop importante des coûts. Le sort des rames restantes n'est pas encore connu : vu leur âge et leur kilométrage (certaines ont dépassé les 10 millions de kilomètres), des radiations ont été prononcées, c'est le cas pour la rame 61 (limitée à 270 km/h), radiée en 2011 alors qu'elle arrivait à échéance de révision et que son état était normal. Cependant, une option pour la rénovation d'autres rames (dont les tricourant) reste possible si le programme de rénovation reprend en 2013 ; d'ores et déjà, les quelques rames TVM 300 / VL 270 ont été alignées sur le standard TVM 430 / VL 300.

Certaines rames non rénovées pourraient être revendues à La Poste et transformées en rames postales supplémentaires. Autre hypothèse, des rames Sud Est remplaceraient les rames Corail Téoz à partir de 2015, peut être avec une rénovation spécifique (suppression du bar ?). La rame 65, elle, a été transformée début 2011 afin de commémorer les 30 ans du TGV.