2013 : fc30.pagesperso-orange.fr devient trains-europe.fr

Y 6200

La série en chiffres :
Alimentation : 1 moteur Diesel Renault ou Poyaud

Configuration des essieux : B (deux essieux moteurs)

Puissance : moteur 157 Ch. (118 kW)

Poids : 32 t.

Longueur : 8,9 m.

Chaîne de traction : transmission électrique : génératrice et un moteur de traction à courant continu

Vitesse maximale : 60 km/h

Equipements spéciaux :  

Date de construction : 1949

Date de retrait : 1980 à 1994

Nombre d'exemplaires : 130

Numéros : Y 6201 à 6330

Après la Seconde Guerre Mondiale, la SNCF est confrontée à un fort besoin d'engins de manœuvres, permettant de rationaliser et de moderniser un parc très hétéroclite comprenant des locotracteurs divers hérités des anciennes compagnies, d'antiques locomotives à vapeur, et même des chevaux ou des treuils actionnés à la main...

Construits par plusieurs constructeurs français, les engins de la série Y 6200 sont équipés d'une transmission électrique, comme les locomotives de ligne, alors que tous les autres types de locotracteurs contemporains ont une transmission purement mécanique voire hydraulique. Même si elle génère un surcoût, cette solution est la plus performante, permettant de moduler au mieux l'effort nécessaire pour manœuvrer la rame.

Une première série de 130 engins a été fabriquée à partir de 1949, et donna satisfaction, si bien que d'autres engins furent commandés, formant la série Y 6400. Passant toute leur carrière à assurer des manœuvres partout en France, ces engins ont disparu des inventaires de la SNCF en 1994, victimes de leur obsolescence et de la chute du trafic marchandises.