2013 : fc30.pagesperso-orange.fr devient trains-europe.fr

C 61000 & TC 61100

La série en chiffres :
Alimentation : 1 moteur Diesel Sulzer 6 LDA 22A(sauf truck moiteur TC 61100)

Configuration des essieux : C (essieux reliés par bielles)

Puissance : 450 Ch.

Poids : 53 t.

Longueur : 9,50 m.

Chaîne de traction : Génératrice (sauf truck TC 61100) et deux moteurs de traction à courant continu.

Vitesse maximale : 60 km/h

Equipements spéciaux : UM avec une autre C 61000 ou un truck moteur TC 61100 (030 DTA)

Date de construction : 1950 à 1953

Date de retrait : 1978 à 1985

Nombre d'exemplaires : 48 C 61000 et 12 trucks TC 61100

Numéros : locomotives C 61001 à 61048 ex 030 DA 1 à 48 ; trucks TC 61101 à 61112 ex 030 DTA 1 à 12

Premières locomotives Diesel de conception française d'après guerre, ces petits engins sont destinés aux manœuvres et aux services de ligne peu exigeants, comme la desserte d'embranchements particuliers. Ils permettent d'amorcer le remplacement des locomotives à vapeurs par la traction Diesel.

Les 12 trucks 030 DTA puis TC 61100 partagent la même partie mécanique, mais sont dépourvus de cabine de conduite et de groupe électrogène ; leur caisse est plus basse afin d'offrir une meilleure visibilité. Ils sont utilisés dans les gares de triage, couplés à une C 61000, et permettent d'avoir une meilleure adhérence à puissance égale. Ce principe sera repris à la fin des années 80 par les TBB 64800 couplés à demeure à des BB 64700. A noter qu'un système de batteries permet de faire rouler l'engin sur quelques centaines de mètres groupe thermique arrêté.

Ces machines ont passé la plupart de leur existence à assurer des manœuvres dans les triages, subissant rapidement une forte concurrence des BB 63000 et 63500. Les rares services en ligne étaient des dessertes d'embranchement particuliers, parfois en compagnie des trucks TC 61100 ; à partir du milieu des année 60, les engins étaient utilisés aux alentours de Lille, Rouen et à l'Est de Paris. Une bonne partie des locomotives réformées ont été rachetées, notamment par la RATP, qui les utilise encore aujourd'hui. Les dernières locomotives C 61000 ont été radiées des inventaires de la SNCF en 1985.

Toutes ces machines ont toujours été peintes en vert sombre avec des motifs jaunes ; la traverse frontale était rouge. Les engins rachetés par des tiers ont reçu des livrées parfois très différentes.