2013 : fc30.pagesperso-orange.fr devient trains-europe.fr

2D2 5300

La série en chiffres :
Alimentation : 1500 V continu

Configuration des essieux : 2D2

Puissance : 3139 kW

Poids : 130 t.

Longueur : 17,8 m.

Chaîne de traction : rhéostat et quatre moteurs de traction à courant continu

Vitesse maximale : 130 km/h

Equipements spéciaux :  

Date de construction : 1935 et 1942

Date de retrait : 1967 à 1973

Nombre d'exemplaires : 6

Numéros : 2D2 5301 à 6 ; 5301 ex E 703 PO

La puissance des 2D2 de la série E 500 (futures 2D2 5500), qui au demeurant donnent entièrement satisfaction, se révélant par fois un peu faible pour les lignes à fort profil comme Paris - Toulouse (qui finira d'être équipé en 1943), la compagnie du Paris - Orléans (P.O.) commanda en 1935 un prototype E 703.

Bien que ses performances améliorées soient appréciées, la partie mécanique, elle, est moins réussie, c'est pourquoi ce prototype restera seul pendant plusieurs années.

Finalement, cinq autre machines furent construites en 1942 pour couvrir les besoins liés à l'électrification Montauban - Limoges, prenant les numéros 2D2 5302 à 6 (ce sont les premières machines à recevoir directement la numérotation SNCF). Leur caisse est proche de celle de la dernière tranche de 2D2 5500, avec des formes assez cubiques et des capots surnommés "Waterman".

Ces locomotives ont été utilisées sur les grandes lignes du réseau Sud Ouest principalement en service voyageurs jusqu'en 1973 seulement, victimes malgré leur jeune âge de leur faible nombre et de l'arrivée des CC 6500 et BB 8500.