2013 : fc30.pagesperso-orange.fr devient trains-europe.fr

BB 4100 & 4600

La série en chiffres :
Alimentation : 1500 V continu

Configuration des essieux : BB

Puissance : 1167 kW

Poids : 78 t.

Longueur : 12,9 m.

Chaîne de traction : rhéostat et quatre moteurs de traction à courant continu

Vitesse maximale : 75 (BB 4100) ou 90 km/h (BB 4600)

Equipements spéciaux : UM (jusqu'à trois locomotives)

Date de construction : 1928 à 1932

Date de retrait : 1973 à 1987 (chasse neige : 2001)

Nombre d'exemplaires : 140 en tout

Numéros : à l'origine (MIDI) : E 4101 à 4190 et E 4601 à 4650 puis (SNCF) : BB 4101 à 4190 et 4581 à 4699.

Quelques années après avoir construit ses premières séries d'engins électriques (BB 4000 et 4500), la compagnie du Midi, poursuivant l'électrification de ses lignes, réalisa 140 autres machines en progrès sur tous les points. Cette commande se répartissait en 90 E 4100 pour le trafic marchandises, limitées à 75 km/h, et 50 E 4600 pouvant assurer un service mixte avec leur vitesse maximale de 90 km/h.

Dès 1932 arriva une troisième génération d'engins pouvant économiser de l'énergie grâce à un système de freinage par récupération, mais qui n'amputèrent guère l'activité de ces deux séries vu que l'électrification des lignes même modestes du Midi se poursuivait à un rythme soutenu.

Au cours des années 50 et 60, des échanges croisés ont lieu entre BB Midi de deuxième et troisième génération : certaines BB 4100 deviennent des 4600, tandis que des 4700 sont transformées en BB 4200.

A partir de 1973, la modernisation de la ligne des Causses empêche l'utilisation des BB 4200 à freinage par récupération. Il est décidé d'y utiliser des BB 4100, mais vu leur nombre insuffisant, il faut transformer des BB 4600, qui échangent donc leurs rapports de réduction avec des BB 4700. Seules 62 machines restèrent au type 4100, les 78 autres devenant des BB 4600 avec des numéros compris entre 4581 et 4699.

A noter que le déclassement de BB 4600 aux manœuvres n'a pas duré car les pivots des bogies étaient assez fragiles, contrairement à ceux des BB 4200 et 4700. Ces engins ont donc terminé leur carrière en ligne, avec des trains de marchandises sur les lignes des Pyrénées, remplacées par des BB 8500 et 9400. A noter que deux engins ont été utilisés jusqu'en 2001 car transformées en chasse neige, avec des étraves à chaque extrémité. Ces deux engins ont été remplacés par deux BB 8500 au début de l'année 2000 et furent démolis quelques temps après.