2013 : fc30.pagesperso-orange.fr devient trains-europe.fr

CC 40100

La série en chiffres :
Alimentation : 1500 V et 3000 V continu,15000 V 16,7 Hz et 25000 V 50 Hz

Configuration des essieux : CC (bogies monomoteurs)

Puissance : CC 40101 à 40104 : 3710 kW
CC 40105 à 40110 : 4480 kW

Poids : 110 t.

Longueur : 22 m.

Chaîne de traction : transformateur, redresseurs sous courant alternatif ; rhéostat, deux moteurs à courant continu

Vitesse maximale : 40101 à 40104 : 160 ou 240 km/h.
40105 à 40110 : 180 km/h.

Equipements spéciaux :  

Date de construction : 1964 (CC 40101 à 40104)
1969 & 1970 (CC 40105 à 40110)

Date de retrait : 1992 à 1996

Nombre d'exemplaires : 10 (tranches de 4 et 6 unités). La CC 40106 a été reconstruite en 1973 après un accident

Numéros : CC 40101 à 40110

Après deux prototypes BB 30001 et 2, la SNCF voulu encore construire des locomotives pouvant rouler sur différents réseaux européens, notamment dans le cadre des trains TEE (Trans Europe Express). Pour cela, il est nécessaire de pouvoir alimenter la locomotive avec quatre tensions différentes, tout en obtenant des performances identiques. Les axes concernés par de tels engins étaient Paris - Milan (1500 V continu jusqu'à Dôle, 25000 V 50 Hz jusqu'à Vallorbe, 15000 V 16,7 Hz en Suisse, 3000 V continu en Italie) et Paris - Belgique - Pays Bas ou Allemagne. L'éventuelle circulation dans un tunnel sous la Manche était aussi prévue, d'où la faible largeur de caisse et certains engins ayant d'ailleurs reçu un transformateur respectant les règlements spécifiques prévus.

Les quatre premières CC 40100 (initialement prévues avec le numéro CC 27000) ont été construites en 1964, suivies par les 40105 à 40110 en 1969 et 1970, avec quelques différences : puissance, meilleure fiabilité, et transmission à un seul rapport fixe. A noter qu'un onzième engin a été construit en 1973 sous le numéro 40106, la machine d'origine ayant été totalement détruite dans un accident quelques semaines après sa mise en service en 1969. Le réseau belge (SNCB) achètera également six autres engins en 1973 et 1974, formant la série 18.

L'esthétique de ces machines, assortie aux voitures PBA TEE 61 puis Mistral 69 elles aussi dessinées par Paul Arzens, est révolutionnaire à une époque marquée par le "vert wagon" : gris métallisé avec des motifs rouges et en acier inoxydable. Le profil particulier des cabines, évitant les reflets, se caractéristique de bon nombre d'engins construits jusqu'au milieu des années 80 : CC 6500, BB 7200 et dérivés...

Durant toute leur carrière, les CC 40100 ont parcouru les lignes Paris - Bruxelles et Paris - Liège en tête de trains internationaux de voyageurs, dont les Trans Europe Express ; les circulations sur d'autres lignes étaient rarissimes et l'utilisation en service marchandises interdite. En pratique utilisées comme des engins bicourant 3000 / 25000 V, leur vocation européenne n'a jamais été mise à profit, vu les problèmes d'homologation et d'exploitation de tels engins.

Victimes d'une fiabilité médiocre et utilisant une technologie à la fois complexe et devenue rapidement obsolète, leur carrière s'est malgré tout  poursuivie jusqu'en 1996, remplacées par les TGV tricourant (rames Réseau et Thalys). Trois engins ont été conservés.