2013 : fc30.pagesperso-orange.fr devient trains-europe.fr

BB 37500

La série en chiffres :
Alimentation : 1500 et 3000 V continu, 25000 V 50 Hz.

Configuration des essieux : BB

Puissance : 4200 kW

Poids : 90 t.

Longueur : 19.7 m.

Chaîne de traction : (transformateur et redresseurs sous monophasé), onduleurs à IGBT, 4 moteurs de traction asynchrones

Vitesse maximale : 140 km/h

Equipements spéciaux : UM, pas de ligne 1500 V pour l'alimentation du train

Date de construction :  

Date de retrait :  

Nombre d'exemplaires : aucun construit

Numéros : série 37501 à 37531

A ne pas confondre avec les machines PRIMA E 37500 construites pour le groupe VEOLIA transport et qui sont similaires aux BB 37000 de la SNCF, la série des BB 37500 n'a jamais été construite.

Une commande de 31 machines électriques PRIMA aptes à rouler aussi sous 3000 V continu avait été évoquée en octobre 2000, afin de développer le trafic transfrontalier vers la Belgique et l'Italie aux côtés des BB 36000 déjà présentes mais en nombre insuffisant.

La désignation de 37500 a un temps été contestée, au profit de "BB 38000" car depuis 1985, les numérotations en "500" sont théoriquement réservées aux automoteurs.

Les difficultés de Fret SNCF, la chute du trafic et la détérioration des relations avec certaines compagnies étrangères ont entraîné l'annulation progressive de ce projet : passant d'abord à une commande d'un seul prototype et de 30 unités en option, puis à un seul engin, elle a ensuite été annulée.

Le constructeur Alstom a construit quand même en partie la BB 37501 pour son propre usage, mais avec une partie électrique différente, pouvant fonctionner en plus sous 15000 V 16.7 Hz et développant une puissance de 6000 kW : c'est le prototype "PRIMA 6000", essayé dans différents pays européens et numéroté 447001 bien que n'appartenant pas à la SNCF (prototype démonté en 2009, dans le cadre de la mise au point des Prima II version voyageurs).