2013 : fc30.pagesperso-orange.fr devient trains-europe.fr

BB 30000

La série en chiffres :
Alimentation : 1500 V et 3000 V continu, 25000 V 50 Hz monophasé

Configuration des essieux : BB (bogies monomoteurs)

Puissance : 2210 kW

Poids : 68 t.

Longueur : 14,4 m.

Chaîne de traction : (transformateur et redresseurs sous 25 kV), rhéostat, 2 moteurs de traction à courant continu

Vitesse maximale : rapport PV : 100 km/h
rapport GV : 150 km/h

Equipements spéciaux :  

Date de construction : 1961

Date de retrait : 1971 et 1973

Nombre d'exemplaires : deux prototypes

Numéros : BB 30001 et 30002 ex 26001 et 2

L'électrification de la ligne Paris - Aulnoye - Bruxelles se terminant en 1962, il se présentait la nécessité d'avoir des engins capables de fonctionner sous les différents systèmes, aussi bien sur le réseau français que celui de la SNCB.

D'abord reçues sous les numéros BB 26001 et 26002 en 1961, deux prototypes rapidement renumérotés BB 30001 et 2 sont dérivés à partir de BB 9400 en cours de construction. La caisse est inchangée (excepté la pose d'un troisième phare central et de feux rouges), tandis que la partie électrique est sérieusement modifiée avec ajout d'un transformateur et de redresseurs pour la circulation sous caténaire monophasée. Chacun des deux moteurs de traction étant alimenté sous courant 1500 V continu, ils sont obligatoirement couplés en série pour pouvoir rouler sur le réseau belge, alimenté en 3000 V continu. Les bogies sont équipés de deux rapports de réduction, comme les BB 9531 à 9536.

Commençant leur carrière avec les trains les plus prestigieux, ces deux prototypes, indispensables malgré leur caractère quasi artisanal, sont complétés dès 1964 par les quatre premières CC 40100. L'arrivée de la seconde sous série des CC 40100 en 1969 et 1970 permettra de les confiner au réseau français, avec des trains de voyageurs moins importants. La BB 30001 sera radiée dès 1971 après un incendie, tandis que la 30002 durera jusqu'en 1973.