2013 : fc30.pagesperso-orange.fr devient trains-europe.fr

BB 8051 puis 10001 puis 20006

La série en chiffres :
Alimentation : 25000 V 50 Hz (BB 8051 puis 10001) et 1500 V continu à partir de 1964 (BB 20006)

Configuration des essieux : BB

Puissance : 500 kW sous 1.5 kV
1992 kW sous 25 kV

Poids : 80 t.

Longueur : 12,9 m.

Chaîne de traction : (transformateur et redresseurs sous 25 kV 50 Hz), quatre moteurs de traction à courant continu

Vitesse maximale : 100 km/h

Equipements spéciaux :  

Date de construction : 1951

Date de retrait : 1971

Nombre d'exemplaires : un prototype

Numéros : BB 8051 puis 10001

Contrairement aux autres prototypes essayés sur l'étoile de Savoie, cette machine n'était prévue que pour fonctionner sous 25000 V 50 Hz. Dérivée des BB 8100 (ou plus exactement de leur version néerlandaise, la série 1100 des NS, d'où des bandeaux décoratifs en aluminium), elle conserve des moteurs de traction à courant continu, alimentés par l'intermédiaire des touts premiers redresseurs au point.

Livrée sous le numéro "BB 8051", cette machine a rapidement été renumérotée "BB 10001" lors d'une modification de la nomenclature des engins de la SNCF, les distinguant selon leur système d'alimentation. En 1964, un équipement lui permettant de fonctionner à puissance réduite sous 1500 V continu a été ajouté, le numéro de la locomotive devenant BB 20006, ce qui lui permet d'élargir légèrement son champ d'action sur les ligens de Savoie (affectation au dépôt d'Annemasse).

Durant toute sa carrière, le système de redressement a servi de banc d'essai pour de nouveaux types de composants, se finissant avec des thyristors à la fin des années 60, permettant d'envisager la mise en service des CC 21000 puis BB 15000.

Victime d'une panne du transformateur, cette locomotive a été réformée en 1971 puis a été démolie peu après.