2013 : fc30.pagesperso-orange.fr devient trains-europe.fr

BB 10003

La série en chiffres :
Alimentation : 25000 V 50 Hz, puis courant continu 750 V et 3000 V

Configuration des essieux : BB

Puissance : 5000 kW

Poids : 90 t.

Longueur : 17,50 m.

Chaîne de traction : transformateur, onduleurs, moteurs de traction asynchrones.

Vitesse maximale : 160 km/h

Equipements spéciaux :  

Date de construction : transformation en 1982

Date de retrait : remise au type BB 15000 en 1998

Nombre d'exemplaires : un prototype

Numéros : BB 10003 ex 7003 ex 15007

La BB 7003, ex 15007, ayant terminé ses essais, la SNCF, plutôt que de la remettre au type BB 15000, décida en 1981 d’en faire un prototype encore plus novateur : pour la première fois, électronique de puissance et moteurs asynchrones étaient associés.

La partie mécanique subit de très grosses modifications, avec création de larges persiennes sur les flancs de la machine, avec une porte centrale. Les bogies sont remplacés par des modèles expérimentaux « CL 93 » à deux moteurs construits par Creusot- Loire ; ils ont d’abord été testés sur la 15056 pendant environ un an.

La campagne d'essais commence en août 1984 et se termine en septembre 1985 : les équipements embarqués sont très complexes et très lourds (et il ne s’agit pourtant que d’une locomotive monocourant), si bien que rapidement la solution de moteurs synchrones, essayée sur la BB 10004 est retenue.

A l'été 1986, la commande de nouvelles locomotives Diesel BB 73000 étant fortement envisagée, la BB 10003 est couplée en 1986 à une CC 72000 remotorisée, servant de groupe électrogène. Durant jusqu'à début 1987, ces essais furent fructueux mais n'eurent finalement pas de suite, la commande de machines neuves étant abandonnée pour des raisons financières (programmes TGV et d'amélioration de la sécurité).

La construction du tunnel sous la Manche ayant enfin commencé, et la solution d'une chaîne de traction asynchrone ayant été retenue pour le "Trans Manche Super Train" (TMST, futures rames Eurostar), la BB 10003 est à nouveau rééquipée en 1990 avec de nouveaux blocs électriques / électroniques permettant de fonctionner sous 25000 V 50 Hz et en 750 et 30000 V continu. Un seul bogie reçoit deux moteurs de traction de fabrication britannique, le second étant démotorisé : on obtient un engin hors du commun, qui, normalement, aurait dû être renuméroté B2 30003 !

Les essais commencèrent 1991, en France et en Belgique. Avec la sortie des premières rames Eurostar vers 1993, la tâche de la BB 10003 fut terminée. Elle n’a semble t’il pas participé à la campagne d’essais des BB 36000, dont elle a pourtant inspiré la chaîne de traction asynchrone. Elle fut alors garée, puis finalement remise au type BB 15000 en 1998. Cette remise en état d’origine fut très longue et complexe, vu toutes les modifications subies par cette machine au cours de sa carrière mouvementée. Un certain nombre de pièces ont été récupérées sur la BB 15015, radiée en 1994 suite à un accident.