2013 : fc30.pagesperso-orange.fr devient trains-europe.fr

Z 3600 SNCF ex ETAT

La série en chiffres :
Alimentation : 750 V continu (troisième rail) puis 1500 V continu (caténaire)

Configuration :

Puissance : 346 puis 590 kW

Poids : 59 puis 64 t.

Longueur : 23 m.

Chaîne de traction : rhéostat et quatre moteurs de traction à courant continu

Vitesse maximale : 80 puis 100 km/h

Equipements spéciaux : fourgon, attelage automatique Boirault

Places de première classe : situées dans la remorque

Places de seconde classe : 64 (motrice) et 104 (remorque)

Date de construction : 1912 ; transformation de 9 en remorques en 1931
adaptation pour le 1500 V

Date de retrait : 1974

Nombre d'exemplaires : 18 (transformées en 9 motrices et 9 remorques)

Numéros : Z 23601 à 9 + ZR 13601 à 9 SNCF
ex Z 23681 à 23698 ETAT

Entamant l'électrification de ses lignes de banlieue dès le début du XXème siècle, le réseau de l'Etat commanda dix huit automotrices alimentées en 750 V continu par troisième rail pour exploiter la section Les Invalides - Versailles de la ligne Paris - Le Mans.

Dès 1931, le parc de dix-huit caisses toutes motrices posa des problèmes d'exploitation, et il fut décidé d'en démotoriser la moitié, afin de former des rames doubles (motrice + remorque dotée d'une cabine de conduite), les moteurs étant récupérés pour les BB 1800.

En 1937, l'électrification de la ligne Paris - Le Mans en 1500 V continu par caténaire entraina la suppression du troisième rail sur ses sections qui en étaient équipées. Agées d'un quart de siècle, les Z 23681 à 23698 furent jugées trop récentes pour être réformées, et furent par conséquent adaptées au nouveau système.

Après leur intégration au parc SNCF, le parc fut renommé ZD 3601 à 9 pour les motrices et ZRABDx 13601 à 9 pour les remorques ; utilisées en banlieue parisienne et aux alentours du Mans, ces automotrices terminèrent leur carrière en 1974.