2013 : fc30.pagesperso-orange.fr devient trains-europe.fr

X 2400

La série en chiffres :
Alimentation : deux moteurs Diesel Renault 517G (X 2401 à 2469) ou Saurer (X 2470 à 2479)

Configuration : A1 - 1A (autorail à une caisse)

Puissance : 2x 330 Ch. (moteurs Renault) ou 2x 320 Ch. (moteurs Saurer)

Poids : 43 (moteur Renault) ou 44,5 t.

Longueur : 27,7 m.

Chaîne de traction : mécanique, avec boîte de vitesses manuelle

Vitesse maximale : 120 km/h

Equipements spéciaux : fourgon, compartiment postal

Places de première classe : 12

Places de seconde classe : 56

Date de construction : 1951 à 1955

Date de retrait : 1980 à 1988

Nombre d'exemplaires : 79

Numéros : X ABDP 2401 à 2479

Aussi appelés "U 600" (pour autorails unifiés 600 Ch.), les 79 autorails X 2400 sont destinés aux lignes ayant un profil difficile, où les 300 Ch. d'un X 3800 se révèlent insuffisants, surtout en présence de remorques. Vu l'absence dans l'industrie de 1950 de moteur Diesel de 600 Ch. facilement utilisable dans un autorail, les X 2400 sont équipés de deux moteurs de 300 Ch. Cette formule sera reprise en 1955 par les Rames à Grand Parcours RGP2, destinées à assurer des relations grandes lignes.

Se montrant performants et fiables, leur carrière est cependant rapidement éclipsée par l'arrivée des X 2800 en 1957, ces derniers étant encore plus puissants et bien moins couteux à l'usage grâce à leur moteur unique.

Poursuivant discrètement leur carrière, alors que le réseau français est en pleine contraction, les X 2400 se retrouvent concentrés au milieu des années 70 aux dépôts de Limoges et de Rennes. La modernisation des X 2800, puis l'arrivée des X 2100 leur donne un coup de vieux et provoque les premières radiations, au début des années 80. Les X 2200, dont les derniers exemplaires sont livrés en 1988, provoquent la réforme des derniers X 2400, dont une dizaine d'exemplaires a été conservée par diverses associations.