2013 : fc30.pagesperso-orange.fr devient trains-europe.fr

X 2100

La série en chiffres :
Alimentation : 1 moteur Diesel Saurer puis MAN

Configuration : une seule caisse

Puissance : 440 kW (600 Ch.).

Poids : 43 t.

Longueur : 22,40 m.

Chaîne de traction : transmission hydraulique

Vitesse maximale : 140 km/h

Equipements spéciaux : UM, fourgon

Places de première classe : 8 (à l'origine)

Places de seconde classe : 48 (à l'origine)

Date de construction : 1980 à 1983

Date de retrait : depuis 2010

Nombre d'exemplaires : 50 X 2100 & 3 X 92100

Numéros : X 2101 à 2150 et X 92101 à 92104 (le X 2133 est devenu X 92104)

Marquant un retour à la formule de l'autorail à une seule caisse associé le cas échéant à des remorques, les X 2100 apparaissent en 1978, en même temps que les remorques XR 6000 et que la rénovation des X 2800.

Reprenant la motorisation des EAD X 4750, ils peuvent remorquer jusqu'à trois remorques, et même circuler en unité multiple avec la plupart des autorails français. Ces engins sont maintenant concentrés sur les régions Midi Pyrénées et Bretagne, même si au début de leur carrière ils fréquentaient aussi le reste du Massif Central. La livrée extérieure est bleue et blanche (comme celle des X 2800), tandis que les aménagements sont proches de ceux des voitures USI. A la fin des années 80, les engins de la région Bretagne ont reçu une décoration blanche et verte.

La majorité de ces engins a été rénovée, avec changement du moteur Diesel, nouvelle livrée grise et bleue TER et des aménagements intérieurs rafraichis. Quelques exemplaires (ceux non rénovés) ont déjà été radiés des inventaires, mais la grande partie d'entre eux devrait encore continuer à rouler pour une dizaine d'années, aux côtés des X 2200 et d'un lot de XR 6000 maintenues en service, généralement exploités en compositions X + XR + X. La livraison des rames Régiolis risque de provoquer la radiation de la série vers 2015.