2013 : fc30.pagesperso-orange.fr devient trains-europe.fr

RGP 1 X 2720

La série en chiffres :
Alimentation : 1 moteur Diesel MGO

Configuration : Composition standard à deux caisses : motrice X 2700 + remorque XR 7700

Puissance : 825 Ch. (603 kW)

Poids : Après modernisation : 85 t.

Longueur : 52,16 m.
Après modernisation : 52,68 m.

Chaîne de traction : transmission hydraulique

Vitesse maximale : 140 km/h

Equipements spéciaux : fourgon, UM ; cuisine pour les X 2771 à 2781

Places de première classe : Après modernisation : 24

Places de seconde classe : Après modernisation : 114

Date de construction : 1955 et 1956

Date de retrait : 1999 à 2006

Nombre d'exemplaires : 18 rames "grandes lignes" et 10 rames "Trans Europe Express"

Numéros : motrices : X 2721 à 2738 et X 2771 à 2781 devenues 2739 à 2749 remorques XR 7721 à 7738 et XR 7771 à 7781 devenues XR 7739 à 7749

Améliorant la formule de Rames à Grand Parcours apparue en 1954 avec les X 2701 à 2720, ces nouvelles rames construites en 1955 et 1956 sont équipées d'un seul moteur Diesel, de 825 Ch., plus économique que les deux blocs de 300 Ch. utilisés précédemment.

Regroupées sous la désignation de RGP 1 pour "Rames à Grand Parcours à 1 moteur", ces autorails se composent de deux sous séries :

Ces rames pouvaient être couplées en unités multiples comportant jusqu'à trois motrices. Dans certains cas, il pouvait y avoir des compositions à trois (une seule remorque encadrée par des motrices) ou à cinq caisses (deux motrices encadrant trois remorques).

En 1972, alors que les rames de la deuxième tranche ont perdu leurs services TEE, l'ensemble du parc subi une modernisation (chose rare à l'époque) afin de s'harmoniser avec les turbotrains ETG et RTG eux aussi présents sur les relations transversales. La livrée extérieure devient jaune et grise, avec suppression des motifs décoratifs en aluminium, tandis que les aménagements intérieurs sont remis à neuf. Les rames ex TEE sont alignées sur le reste du parc, avec renumérotation en X 2739 à 2749, suppression de la cuisine et apparition de la seconde classe.

Progressivement, les RGP 1 ont perdu leurs relations grandes lignes, se cantonnant à des liaisons d'ordre régional en Rhône Alpes, Lorraine et Auvergne, utilisées comme des autorails X 2800 (mécaniquement identiques).

Une seconde carrière régionale

Restant fiables et performants, il fut décidé en 1984 de moderniser la série, afin de l'aligner sur le matériel neuf affecté aux relations régionales (futurs TER). Les faces frontales sont totalement revues, avec un bouclier en composite rappelant celui des X 2200 et s'harmonisant mal avec les formes arrondies du reste de la caisse ; les aménagements intérieurs sont repris des automotrices Z 2. Les premiers éléments sont peints en rouge et blanc, mais une livrée jaune et blanche apparaît rapidement, pour les engins destinés à la région Lorraine. Courant 1992, le dernier engin est rénové, alors que la série est concentrée au dépôt de Lyon-Vaise : les engins jaunes ex Lorraine sont maintenant affectés à la région Languedoc - Roussillon, afin de rouler sur la ligne des Cévennes et Nîmes - Le Grau du Roi.

Les trois derniers engins passés en révision générale, en 1996, ont reçu la livrée blanche et bleu choisie par la région Rhône Alpes, pour laquelle roulent majoritairement les RGP. Quelques années plus tard, les radiations commencent et les prestations en Languedoc Roussillon se terminent vers 1998, mais ces engins restent appréciés sur les lignes des Alpes et de l'Ouest lyonnais car bien plus fiables que les X 72500 et 73500 qui devraient les remplacer. Ce n'est qu'en 2006 que les derniers engins pourront prendre une retraite méritée, certains d'entre eux connaissant une seconde vie sur des réseaux touristiques.