2013 : fc30.pagesperso-orange.fr devient trains-europe.fr

Remorques d'autorails

Construites par Decauville à partir de 1939, ces remorques sont destinées à unifier un parc hétéroclite hérité des anciennes compagnies.

Remorques unifiées

Construites par Decauville à partir de 1939, ces remorques sont destinées à unifier un parc hétéroclite hérité des anciennes compagnies.

XR 6000 : 15 exemplaires

Cette toute première série de remorques a été construite en 1939, et réformée en 1976 après avoir passé leur carrière sur le réseau Méditerranée / Sud Est. Une extrémité comporte deux baies, l'autre est entièrement occultée ; longueur 20.55 m, 70 places toutes de seconde classe après 1956.

A noter que leur numéro dans la série XR 6000 (6001 à 6015) a été repris pour des remorques de nouvelle génération construites à partir de 1978.

XR 7100 : 12 exemplaires

Remorques intégralement de première classe, 12 exemplaires seulement (XR 7101 à 7112).  Les dix premières unités furent construites en 1956, les deux autres en 1960. Leur livrée était analogue à celle des RGP : vert clair et beige ; elles furent ensuite repeintes en rouge et crème mais conservèrent leurs aménagements d'origine. Elles furent réformées entre 1978 et 1982.

XR 7200 : 20 exemplaires

Quasi identiques aux XR 6000, ces vingt remorques (7201 à 7220) construites en 1948 ont leurs deux extrémités identiques, avec deux baies, et conservent la capacité des XR 6000 (70 places de seconde classe) mais sont légèrement plus longues (20,68 m). Affectées à la gérance de Toulouse, elles ont été réformées à la fin des années 70 et remplacées par les nouvelles XR 6000, alors qu'au même moment les autorails X 2800 étaient modernisés.

XR ABD 7300 : 281 exemplaires

Cette fois-ci, trois baies frontales et la longueur passe à 21,2 m. Cette variante possède 12 places de première classe et 65 de seconde, ainsi qu'un "petit" fourgon de 6,4 m². Pas moins de 281 remorques ont été construites (XR 7301 à 7581). A noter que les XR 7307, 62, 74, 75 et 7364 ont 20 places de première classe et 55 de seconde.

XR BD 7800 : 218 exemplaires

Remorques ayant 66 places exclusivement de seconde classe avec grand compartiment fourgon (15,3 m²), 218 exemplaires (XR 7801 à 8018).

XR BD 8100 : 193 exemplaires

Remorques exclusivement de seconde classe (81 places) avec petit compartiment fourgon de 6,4 m² construites de 1956 à 1962 sous les numéros 8101 à 8293.

Seules quatre (ou six ?) XR 8100 ont subi une modernisation comparable à celle effectuée sur les X 2800, avec une livrée bleue et blanche et de nouveaux aménagements intérieurs dans le plus pur style années 70. Ce programme a rapidement été arrêté suite aux livraisons des XR 6000.

Remorques "renforcées"

Très proches des remorques unifiées et elles aussi construites par Decauville, ces voitures sont destinées à accompagner les automotrices Z 7100 et Z 8000. Elles présentent néanmoins certaines différences par rapport aux remorques destinées aux autorails : caisse renforcée, et chauffage purement électrique ; cependant, il est arrivé qu'elles soient associées à des X 2800, qui étaient spécialement équipés pour le remorque (prises d'alimentation spécifiques). La remorque par d'autres engins moteurs (locomotives électriques comme les BB 8100 ou 9400) reste possible.

ZR BDx 17100 : 20 exemplaires

Remorques de seconde classe équipées d'une cabine de conduite et d'un fourgon ; 62 places.

ZR ABDx 17200 : 8 exemplaires

Remorques équipées d'aménagements mixtes, d'une cabine de conduite et d'un fourgon.

ZR B 27100 : 35 exemplaires

Remorques intermédiaires, de seconde classe uniquement ; 78 places après modernisation.

ZR AB 27200 : 12 exemplaires

Remorques intermédiaires mixtes, avec une partie en première classe (12 places) et une autre en seconde classe (62 places).

Ces remorques ont été profondément rénovées entre 1982 et 1987, en même temps que les automotrices  Z 7100 ; à cette occasion, il y a eu des changements de type afin de constituer des rames fixes de deux ou quatre caisses.

13 rames à deux caisses : Z AB 7100 + ZR BDx 17100

19 rames à quatre caisses : Z AB 7100 + ZR B 27100 + ZR AB 27200 + ZR BDx 17100

Les types sont désormais les suivants :

ZR BDx 17100

Remorques d'extrémité, de seconde classe avec cabine de conduite et fourgon.

ZR B 27100

Remorques intermédiaires de seconde classe.

ZR AB 27200

Remorques intermédiaires mixtes.

Ces remorques ont pour les dernières été réformées en 2006, tout comme les Z 7100 qu'elles accompagnaient.

Remorques XR 6000 et dérivées

Apparues à la fin des années 70 et proches des autorails X 2100 et X 2200, ces remorques de conception moderne ont progressivement remplacé les remorques unifiées. La vitesse est limitée à 140 km/h, la masse est de 24,6 tonnes et la longueur est de 24,4 m ; il n'y a pas de climatisation.

 Construites jusqu'en 1990, elles ont pourtant eu une carrière assez courte, vu l'impossibilité de les atteler aux engins récents. L'utilisation de ces remorques comme des voitures ordinaires tractées par des locomotives Diesel a été envisagée au milieu des années 90 mais n'a pas donné de suite. Quelques dizaines d'exemplaires ont été maintenus à l'inventaire afin de compléter les X 2100 et 2200 ; la plupart a subi une rénovation avec livrée TER et réfection des aménagements (parfois avec mise à classe unique).

XR 6000 : 100 exemplaires

Cette première série de 100 remorques (XR 6001 à 6100) a été construite entre 1978 et 1979. On trouve successivement une plateforme d'accès, 16 places de seconde classe, une autre salle de 60 places de seconde classe, à nouveau une plateforme d'accès, et compartiment fourgon. A noter que ces remorques ont dépourvues de cabine de conduite (initialement prévue).

XR 96000 : 5 exemplaires + XR 6069

Afin d'améliorer les relations régionales, les régions Pays de la Loire et Midi Pyrénéens ont respectivement acheté trois et deux remorques identiques aux XR 6000. Par la suite, la XR 6069 a été rachetée par la région Haute Normandie, devenant XR 96006.

XR 6100 : 70 exemplaires

Là encore, ces remorques XR ABD 6101 à 6170 construites entre 1985 et 1987 sont identiques aux XR 6000, seule la livrée est différente : on a désormais du blanc, avec un large bandeau coloré au niveau des baies, rouge, vert, jaune ou bleu (couleurs choisies pour les TER à partir de 1985).

XR 6200 : 55 exemplaires

Construites entre 1988 et 1990, ces remorques 6201 à 6255 sont strictement identiques aux XR 6100.

XR 96200 : 30 exemplaires

Ces trente remorques identiques aux XR 6000, construites en 1988 et 1989, ont été directement achetées par la région Pyrénées, afin d'être utilisés avec des X 2100 et X 2800 dans cette région.

Au début des années 90, faisant face à une pénurie de matériel pour les relations régionales, certaines régions (dont la Picardie) ont envisagé l'utilisation de remorques XR 6000 comme des voitures classiques afin de former des rames de trois ou quatre véhicules, le tout étant remorqué par des locomotives type BB 66400 ou 67400. Le système d'alimentation en 380 V, spécifique à ces remorques et nécessitant la pose de convertisseurs statiques à partir du 1500 V fourni par la locomotive, aurait été une des raisons de l'abandon de ce projet.

La région Rhône Alpes envisageait, elle, la formation de 3 rames de 5 remorques, puis six rames de quatre, avec un groupe électrogène dans une "remorque maître".