2013 : fc30.pagesperso-orange.fr devient trains-europe.fr

Automoteurs français

Automotrices ex Etat

Destinées au réseau St Lazare électrifié en 750 V par un troisième rail, les automotrices "Standard", inspirées du matériel du Métropolitain, ont eu une carrière très longue, des années 20 aux années 80. D'autres engins, destinés à la ligne Paris - Le Mans, électrifiée en 1500 V continu par caténaire, ont également marqué leur époque par leurs performances et leur modernité.
Z 3400

Automotrices ex PO Midi

Pionniers dans l'électrification de leurs lignes, les réseaux du MIDI et du Paris - Orléans (fusionnés en 1934) avaient un important d'automotrices destinées aux services banlieue et omnibus, resté en service jusqu'aux années 80.
Z 4300
Z 4500
Z 4900

Autorails Unifiés

Afin d'uniformiser son parc, la SNCF a conçu au cours des années 50 une gamme d'autorails destinés à couvrir tous ses besoins, de l'omnibus au train rapide international, utilisant des composants standardisés.

Prototypes 25000 V 50 Hz

D'origines très diverses, ces engins ont permis la mise au point de la traction sous caténaire en monophasé à fréquence industrielle.
Z 9053 & 4 puis Z 6001

Automotrices Z 7100

Timide tentative d'utilisation d'automotrices sur des services régionaux, ces engins ont principalement été utilisés sur le Sud Est.

EAD : Eléments Automoteurs Diesel

Livrés entre 1963 et 1981, ces autorails ont marqué le paysage français, mais sont en voie de disparition. Contrairement à leurs prédécesseurs, ils n'utilisent plus de remorques indépendantes et ont un moteur situé sous la caisse.

Automotrices "inox" de banlieue

Construites en acier inoxydable, ces automotrices ont marqué les réseaux de banlieue.

Automotrices RER SNCF et RATP

Permettant de relier les réseaux de banlieue de la SNCF et de la RATP, ces rames ont permis de lancer le réseau du RER.

Turbotrains

Très performants, ces engins motorisés par une turbine à gaz furent les premiers à explorer le domaine de la très grande vitesse.

Autorails des années 80

Marquant un retour à des engins à une seule caisse associés à des remorques, ces séries ont permis un gain en performances et le remplacement des séries des années 50.

Automotrices Z2

Première tentative réussie d'amélioration des trains régionaux, ces automotrices performantes sont apparues au début des années 80.

Automotrices de banlieue à deux niveaux

Omniprésentes en banlieue parisienne, ces automotrices transportent quotidiennement des milliers de voyageurs.

Première génération d'automoteurs TER

Ces premiers engins acquis avec l'aide financières des Régions sont apparus à la fin du vingtième siècle. C'est en grande partie grâce à eux que le trafic régional (rebaptisé TER) a connu un essor sans précédent depuis les quinze dernières années.

AGC : Automoteurs de Grande Capacité

Construits par Bombardier, ces rames de conception modulaire ont elles aussi contribué au succès actuel des TER. Première mondiale, certaines d'entre elles sont "bimodes", combinant traction purement électrique et thermique.

Trams- trains

Destinés aux relations périurbaines, ces engins apparus depuis le milieu des années 2000 peuvent rouler sur des réseaux urbains de tramways et sur le réseau ferré classique de RFF.

Prochaine génération d'engins régionaux et de banlieue

Cette nouvelle génération de matériel arrivera à partir de 2010 et remplacera tous les engins datant des années 80 ou avant.