2013 : fc30.pagesperso-orange.fr devient trains-europe.fr

Class 92 BR

La série en chiffres :
Alimentation : 7500 V continu et 25000 V 50 Hz

Configuration des essieux : CC

Puissance : 4000 (750 V) ou 5000 kW (25 kV)

Poids : (poids)

Longueur : (longueur)

Chaîne de traction :  

Vitesse maximale : 90 mph (145 km/h)

Equipements spéciaux : systèmes de sécurité pour le Tunnel sous la Manche

Date de construction : 1993 à 1996

Date de retrait : certaines n'ont jamais roulé

Nombre d'exemplaires : 46

Numéros : 92 001 à 92 046

Ultime série de locomotives électriques construites pour les British Railways, la class 92 reprend une grande partie de la caisse et des bogies de la class 60, tandis que la partie électrique s’inspire du prototype class 89. De type CC, ce sont les seules locomotives bicourant britanniques : elles peuvent rouler sous caténaire 25000 V 50 Hz (elles développent 5000 kW) ou alimentées par troisième rail 750 V continu (4000 kW).

Destinées au trafic marchandises sur les grandes lignes électrifiées, elles peuvent aussi peuvent circuler dans le tunnel sous la Manche, et atteignent donc Calais. 46 machines ont été livrées de 1993 à 1996, lors du démantèlement des BR. Neuf sont propriété de la SNCF, sept autres sont destinées aux trains de nuit transitant sous la Manche (European Night Services), les 30 autres reviennent à EWS (marchandises).

Hélas, les prévisions de trafic ne seront jamais atteintes, et le parc est bien trop nombreux. Les machines de la SNCF sont garées, leur réparation n’étant pas rentable car ces locomotives ne peuvent pas rouler sur le reste du réseau français, du fait de l’impossibilité d’installer des équipements de sécurité comme le KVB. Quant aux machines European Night Services, elles n’ont jamais roulé, et sont stockées à l’extérieur (les voitures assorties ont été vendues au Canada)... Eurotunnel, ayant acquis une licence d’opérateur ferroviaire, compte racheter les machines non utilisées pour tracter ses propres trains sur le réseau britannique.