2013 : fc30.pagesperso-orange.fr devient trains-europe.fr

Class 86 ex AL 6 BR

La série en chiffres :
Alimentation : 25000 V 50 Hz

Configuration des essieux : BB

Puissance : 3010 kW

Poids : 81 t.

Longueur : (longueur)

Chaîne de traction : (transmission)

Vitesse maximale : 86/0 : 80 mph (128 km/h)
86/2 et 86/3 : 100 mph (160 km/h)
class86/1 : 110 mph (176 km/h)

Equipements spéciaux : (equipements)

Date de construction : 1965 & 1966

Date de retrait : (retrait)

Nombre d'exemplaires : 100

Numéros : AL 6 E 3101 à 3200 puis 86 001 à 048 et 86 201 à 252

Tirant les leçons des types AL 1 à AL 5 commandées en 1960, les British Railways conçurent le type AL 6, dont cent exemplaires (E 3101 à 3200) furent fabriqués en 1965 et 1966. Leur partie électrique, délivrant 3010 kW, est donc désormais au point, mais elles souffrent de problèmes de suspension.

En 1971, lors de la renumérotation générale du parc des BR, 48 machines étaient limitées à 80 mph (128 km/h) car conservant leurs suspensions d’origine : elles devinrent les 86 001 à 86 048 (class 86/0), utilisées surtout avec les trains de marchandises. Les 52 autres (86/2) avaient été modifiées et pouvaient à nouveau rouler à 100 mph (160 km/h) : ce sont les 86 201 à 86 252. Peu après, les 86 040 à 86 048 devinrent les 86 253 à 86 261. Les 86 201 à 86 203 virent leur puissance portée à 3720 kW (5000 HP) afin de servir de prototypes à la class 87 : elles devinrent rapidement les 86 101 à 86 103 (86/1), pouvant rouler à 110 mph (176 km/h).

Au début des années 80, par manque de locomotives pour les trains de voyageurs, certaines 86/0 eurent des bogies modifiés afin de devenir aptes à 100 mph, et furent renumérotées 86/3. A la fin de cette décennie, pour simplifier l’exploitation du parc, toutes les 86/0 et 86/3 reçurent une suspension identique à celle des 86/2, mais fut renumérotée 86/4 ! Toutes ces machines furent équipées de la réversibilité. Suite à la division des BR en plusieurs activités, un mouvement inverse se produisit : la majorité des 86/4 et huit 86/2 sont dédiées au trafic marchandises, et deviennent respectivement des 86/6 (numéro + 200) et 86/5 (86 501 à 86 508) en étant limitées à 75 mph (120 km/h) et en ne pouvant plus alimenter le système de chauffage des voitures. Néanmoins, les 86/5 redevinrent rapidement des 86/2. En 2000, une 86/6 a été modifiée pour pouvoir être conduite par un seul agent et a été renumérotée 86 501…

Depuis 1994, le parc des class 86 est partagé entre plusieurs opérateurs. Aujourd’hui, seules les 86/6 (et la 86 501) dédiées au trafic marchandises restent encore en service, ainsi que deux 86/2 utilisées pour des travaux par Network Rail devenues en 2004 des 86/9. Les 86/1, 86/2, 86/3 et 86/4, destinées aux trains de voyageurs, ont pour es dernières été retirées fin 2004, victimes de la quasi généralisation des automotrices sur le réseau britannique. D’ores et déjà, les 86 101, 86 401 et deux 86/2 sont conservées. Quant aux machines restantes, il est probables qu’elles seront remplacées par des locomotives Diesel.